saison19-20

Saison 2019-2020 du TPA : place aux femmes et à l’innovation!

Caraquet, N.-B., le 24 septembre 2019 – Le Théâtre populaire d’Acadie dévoilait ce matin en conférence de presse l’ensemble de sa programmation 2019-2020, qui laisse une large place aux créatrices et comédiennes d’ici et qui propose en cette 46e saison une variété de formes et d’expériences théâtrales.

Le directeur artistique et codirecteur général du TPA, Allain Roy, a concocté cette programmation avec une intention claire de présenter sur scène une majorité d’artistes féminines.

« J’ai voulu laisser une place importante aux femmes parce qu’il en va de soi pour moi. C’est ma première programmation, c’est ma façon de marquer le coup. J’ai eu durant ma carrière la chance de travailler avec des gens remarquables dont plusieurs femmes : elles ont jalonné et marqué mon parcours. »  

En effet, treize des dix-huit artistes qui monteront sur scène dans les six productions présentées au cours de la saison sont des femmes, et quinze de ces artistes sont de l’Atlantique.  Cette 46e programmation fait également une belle place à la relève d’ici, notamment en produisant en grande première un texte d’une jeune autrice, Caroline Bélisle, et en permettant à de artistes de faire leurs premières armes au théâtre, à la mise en scène, en scénographie ou encore sur scène.

 

Lire la vidéo

Programmation en tournée

La saison prendra officiellement son envol en octobre, avec La traceuse de Lou Poirier du Nouveau-Brunswick et de Florence de Louise Moyes de Terre-Neuve-et-Labrador. Ce programme double permettra au public de s’initier à une nouvelle forme théâtrale – le docudanse – alliant la musique, la vidéo, la danse et le conte, développé par Louise Moyes et dont elle a transmis les bases à Lou Poirier dans le cadre d’un laboratoire de création.  Ces deux créations produites par DOCUDANSE présentent respectivement le parcours singulier de Madame Élise et de Florence Le Prieur, deux femmes d’exception nées dans les années ’30. La grande première sera présentée au Centre culturel de Caraquet le 23 octobre prochain et en tournée à Bathurst (24 octobre), Shippagan (26 octobre), Edmundston (29 octobre), Dalhousie (30 octobre), Neguac (31 octobre) et Shediac (2 novembre).

Suivra en novembre l’événement théâtral de cette 46e saison : Huit femmes de l’auteur Robert Thomas, un classique du théâtre français produit par le Théâtre populaire d’Acadie.  Mise en scène par Diane Losier, cette comédie policière, ‘acadianisée’ grâce aux aménagements au texte de Christiane St-Pierre, rassemble huit comédiennes-chanteuses de l’Acadie – Stéphanie Bélanger, Katherine Kilfoil, Sandra Le Couteur, Anika Lirette, Katrine Noël, Claire Normand, Joannie Thomas et Marie-Pierre Valay-Nadeau – et une équipe de concepteurs  composée de Jean-François Mallet (environnement sonore et arrangements musicaux), Luc Rondeau (scénographie), Mathieu-Julien Duguay (conception des éclairages), Judith Chiasson (costumes), Julie D’Amour-Léger (recherche des chansons) et Joël Beddows (conseiller à la mise en scène).  Soulignons que la production inclut l’interprétation de huit chansons tirées du répertoire acadien et interprétées à tour de rôle par les comédiennes.  Huit femmes sera présenté en grande première le mercredi 20 novembre au Centre culturel de Caraquet et partira ensuite en tournée, faisant escale à Shippagan (22 novembre), Bathurst (23 novembre), Fredericton (26 novembre), Moncton (27 et 29 novembre), Shediac (30 novembre), Edmundston (3 décembre), Dalhousie (4 décembre) et Neguac (5 décembre).

Pour sa première production de l’année 2020, le TPA présentera Dîner pour deux de l’autrice Caroline Bélisle, dans une mise en scène de Ludger Beaulieu, mettant en vedette Florence Brunet et David Losier et rassemblant une équipe de concepteurs de l’Acadie – Claudie Landry (décor, costumes et accessoires), Jean-François Mallet (musique originale et environnement sonore) et Mathieu-Julien Duguay (conception des éclairages). Le public y découvrira pour la première fois le regard vif, intelligent et humoristique de cette jeune dramaturge qui nous propose une oeuvre grinçante, mettant en vedette un couple en quête incessante de perfection. La production sera présentée en grande première au Centre culturel de Caraquet le mardi 28 janvier 2020 et partira par la suite en tournée, faisant escale à Shippagan (30 janvier), Shediac (1er février), Neguac (4 février), Bathurst (5 février), Dalhousie (6 février), Saint-Quentin (7 février), Edmundston (11 février), Fredericton (12 février) et Moncton (13 février).

Programmation au Centre culturel de Caraquet 

Le mardi 3 mars, place à la vie et à l’œuvre de Gabrielle Roy dans La détresse et l’enchantement, une création des Trois Tristes Tigres, créée en coproduction avec le Théâtre du Nouveau Monde et le Théâtre du Trident. On y retrouve Marie-Thérèse Fortin, comédienne bien connue qui, dans une mise en scène de Olivier Kemeid, nous fait vivre la naissance de la grande romancière qu’est Gabrielle Roy et nous fait découvrir, par des extraits tirés de son autobiographie publiée en 1984, cette parole d’une exceptionnelle humanité qui a su toucher des dizaines de milliers de lecteurs.

Le mardi 24 mars, une œuvre théâtrale hors normes : Hidden Paradise, une production déléguée de LA SERRE – arts vivants. Le 9 février 2015, les deux idéateurs et interprètes de ce spectacle – Alix Dufresne etMarc Béland – ressortent indignés de l’écoute d’une entrevue diffusée sur Ici Radio-Canada Première avec Marie-France Bazzo et le philosophe Alain Deneault traitant des paradis fiscaux. En résulte une chorégraphie virulente et ludique, une danse-gymnastique haletante, absurde, farfelue où Dufresne et Béland réinterprètent ce pamphlet radiophonique et font ressentir aux spectateurs, au plus profond de leur chair, les conséquences directes d’un système qui nous affecte tous.

Le jeudi 2 avril, quoi de mieux pour clore la saison que de présenter L’incroyable légèreté de Luc L., une coproduction du Théâtre Sortie de Secours et du théâtre l’Escaouette, mettant en vedette Christian Essiambre, Pierre Guy Blanchard et Luc LeBlanc.  On y retrouve avec plaisir ces trois gars du Nouveau-Brunswick, nés dans la même région et ayant plein de choses en commun : même milieu de vie, même environnement social rude, même éducation, parcours professionnels qui se ressemblent… Comment se sont-ils rendus jusqu’ici ? Comment sont-ils devenus ce qu’ils sont ? En complicité avec le metteur en scène et auteur Philippe Soldevila, ils se dévoilent à nouveau, attachants, bouleversants, avec humour, profondeur et humanité.

Explorations théâtrales au menu

Le mercredi 9 octobre 2019, à 19 h 30, à la Boîte-Théâtre de Caraquet, le TPA présentera une adaptation sur scène du dernier recueil de poésie de Jonathan Roy, Savèches à fragmentation, en collaboration avec le Salon du livre de la Péninsule acadienne. Le poète, seul en scène, s’interroge sur sa génération et sa propre recherche de sens dans notre univers technologique fragmenté. Cette création est une mise en scène d’Allain Roy, assisté du concepteur d’éclairages Stéphane Ménigot et de Pascal Lejeune, qui assurera l’environnement sonore.  Cette activité s’inscrit dans une série d’événements spéciaux que le TPA désire réaliser au cours de la prochaine saison et qui permettront d’explorer diverses formes théâtrales et de sortir l’œuvre théâtrale de ses cadres traditionnels.

Activités jeunesse

Pour le Congé de mars, les jeunes de tous âges pourront vivre une expérience musicale et littéraire de premier choix : trois représentations du récit musical Jean-le-chasseur et ses chiens, un conte du louisianais Barry Jean Ancelet, qui seront présentés les 5 mars (18 h 30) et 6 mars 2020 (10 h 30 et 14 h) à la Boîte-Théâtre de Caraquet, en collaboration avec Centre-Ville Caraquet. Dans ce spectacle, Jean-François Mallet, qui a composé la trame musicale du spectacle, se fera conteur et nous entraînera dans l’univers loufoque de l’auteur louisianais, accompagné par le quintette à vent Ventus Machina.  Les représentations incluront également une présentation de l’histoire de la musique et des instruments par les artistes. Ce spectacle musical s’inscrit dans une série de créations combinant littérature pour enfants et musique débutée en 2017 et se poursuivant toujours et mettant en scène des contes et légendes acadiennes, mi’kmaq et d’autres francophonies, agrémentés en musique et interprétés par Ventus Machina.

Et avec le printemps nous reviendra, comme le veut la tradition, la 22e édition du Festival de théâtre jeunesse en Acadie. Ce FTJA rassemblera à Caraquet les 24, 25 et 26 avril 2020 une cohorte d’environ 150 jeunes provenant de partout au N.-B. Ils viendront présenter leurs pièces de théâtre et parfaire leurs connaissances en art dramatique dans le cadre d’ateliers livrés par des artistes professionnels du monde du théâtre et des arts de la scène.

Prix d’excellence remis à deux employés du TPA

Le 12 septembre dernier, la Fondation pour l’avancement du théâtre francophone au Canada a reconnu l’excellence de deux des membres du personnel du Théâtre populaire d’Acadie en leur attribuant un prix lors d’une cérémonie tenue dans le cadre de la biennale Zones Théâtrales, à Ottawa :

  • le Prix Marcus BMO 2019 visant à honorer un ou une artiste ou travailleur culturel établi.e, dont la contribution majeure a marqué le développement du théâtre de la francophonie canadienne fut remis à Anita Landry, directrice administrative et codirectrice générale. Mentionnons que madame Landry est la première femme acadienne et la première travailleuse culturelle à recevoir ce prix prestigieux, qui lui donne l’occasion de réaliser un mentorat avec un.e jeune artiste de la relève;
  • le Prix de l’École nationale de théâtre du Canada pour la formation artistique 2019 fut décerné à Allain Roy, directeur artistique et codirecteur général, afin qu’il puisse réaliser un projet de création.

Grâce au financement associé à ces prix, Anita Landry réalisera un mentorat avec Brigitte Gallant de Moncton. Ce mentorat sera assez varié, afin de favoriser le développement professionnel de la mentorée et lui permettre d’acquérir des connaissances qui touchent la direction administrative d’une compagnie théâtrale.  Allain Roy, pour sa part, collaborera avec Stéphane Ménigot, un spécialiste en conception lumières pour la scène, et un mentorat avec le comédien et metteur en scène québécois Patrice Dubois, dans la création d’une version théâtrale du recueil de poésie Savèches à fragmentation (Éditions Perce-Neige) de l’auteur Jonathan Roy qu’il souhaite présenter en tournée dans le cadre d’une prochaine saison du TPA.

Nouveau site web, nouvelle billetterie et virage vert

Plusieurs nouveautés technologiques marquent également cette 46e saison du TPA, dont un tout nouveau site web qui inclut désormais un accès direct à la nouvelle billetterie de l’organisation.  L’application permet aux visiteurs de faire l’achat en ligne de leur abonnement de saison et de billets pour les spectacles.

L’adhésion à ce nouveau service de billetterie a également été l’occasion pour le TPA de revoir ses offres d’achat en fonction de répondre à la demande d’un public grandissant et plus mobile.  Un seul abonnement est désormais disponible, représentant une économie de 25 % du prix régulier et permettant d’assister à l’ensemble des spectacles de la saison.  Dans le but d’inviter les plus jeunes à s’intéresser au théâtre, un coût fixe de 20 $ le spectacle pour les trente ans et moins a été ajouté à l’offre du TPA, tout en gardant le billet étudiant au coût de 10 $. (Certaines exceptions peuvent s’appliquer dans le cas des prix réduits pour les 30 ans et moins et pour les étudiants, selon le lieu de présentation des spectacles.)

L’organisation a également effectué un virage vert et dans le but de réduire sa production de papier, a cessé la production de sa brochure de saison version papier, rendant disponible au public et aux abonnés toutes les informations nécessaires via leur site web, les médias sociaux et les publicités dans les médias d’information (journaux et électroniques). Un nombre réduit de dépliants résumant la programmation sera disponible au public via les agent.e.s d’abonnement du TPA et aux gens qui en feront la demande en composant le 506.727.0941 ou par courriel au tpa@tpacadie.ca.

Nos partenaires

Cette 46e saison est rendue possible grâce à l’appui de partenaires engagés et généreux que nous désirons remercier sincèrement :

Partenaires de saison du TPA
UNI Coopération financière et Acadie Média;

Partenaires publics
Conseil des arts du Canada, Gouvernement du Nouveau-Brunswick, Patrimoine canadien, Ville de Caraquet, Conseil des arts du Nouveau-Brunswick (artsnb), Secrétariat du Québec aux relations canadiennes;

Partenaires de présentation
Fondation Saint-Pierre, St-Isidore Asphalte, St-Isidore Ready Mix, Paulin Gagnon Comptables Professionnels Agréés, C.L. Comeau & Cie Ltée et RADARTS;

Partenaires médiatiques
Acadie Nouvelle, Brunswick News, CFAI, CHAU-TVA – V-Télé, CIMS, CJSE, CKLE-CJVA, CKRO, Ici Radio-Canada Acadie

-30-

Relations médias
Anne Godin | (506) 727-0937 | communications@tpacadie.ca

Laisser un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs requis sont indiqués par une astérisque (*).

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.