Dîner pour deux : programme de soirée

LudgerBeaulieu_Web

Ludger Beaulieu

mise en scène

Il y a maintenant un peu plus de trois ans que j’observe le développement, de près ou de loin, de Dîner pour deux, ayant fait la mise en lecture au Festival à haute voix en 2017. À chaque nouvelle version depuis, Caroline a toujours brillamment souligné une trame, choisi le mot juste, inséré un nouvel indice ou enrichi Johanne et André, ses deux magnifiques personnages en quête de perfection.

Tableau après tableau, Johanne et André se mettent en scène dans le spectacle presque télévisuel de leur vie parfaite. Que ce soit le travail, la famille ou les relations, tous les éléments y sont. Le plan est en marche, la table est mise. Rien ne peut gâcher leur bonheur et ils tiennent à ce qu’on le sache. Ils tiennent à ce qu’on les regarde. En ce sens, ils deviennent une fable du monde contemporain. Montrer le meilleur, cacher le pire, manipuler l’image.

Pour ce projet, je me suis entouré d’une équipe de feu en qui j’avais absolument confiance. Merci Eric, Flo, Dave, JF, Claudie, Mathieu-Julien pour votre fougue, vos idées et votre folie qui ne peut que transparaître sur scène. Merci Marc pour tes solutions. Merci Marianne pour tes robes incroyables. Merci Caro pour ton texte aussi drôle que percutant et pour le travail acharné que tu y as mis. Et merci Allain et à toute l’équipe du TPA pour votre confiance.

J’espère que vous aurez autant de plaisir à vivre le spectacle que nous avons eu à le monter.

Bonne soirée tout le monde.

Formé en jeu à l’Université de Moncton, Ludger Beaulieu est acteur, créateur, et metteur en scène. En 2012, il cofonde le Théâtre la Cigogne, une compagnie de création qui sert de tremplin à la relève artistique acadienne. C’est avec cette compagnie et ses membres qu’il participe à la création de Paul et la mer, VIOLENCES, et Le froid est un détail de l’hiver. On a pu le voir sur scène dans Bump : la secousse de Springhill de Rick Merill au Théâtre populaire d’Acadie, Cul-de-sac de Daniel MacIvor, Winslow de Herménégilde Chiasson et Tsunami de Mélanie Léger au théâtre l’Escaouette, dans Far Away de Caryl Churchill avec le Théâtre Blanc/Carte Blanche de Québec et dans Overlap et Les limites du bruit possible de Satellite théâtre. On a aussi pu le voir à la télévision dans le rôle de Sébastien Gallant dans la télésérie Le siège. En 17-18, il complète une résidence de formation en mise en scène et création à l’École nationale de théâtre du Canada à Montréal.

Caroline_Belisle_Web

Caroline Bélisle

texte

Ça fait plusieurs années que Dîner pour deux est en préparation. Ce soir, on sort la pièce du four et on jugera de l’équilibre des saveurs par le biais de votre choix d’onomatopées. Nous comptabiliserons les ahh et les mmm. La cuisine est une science inexacte. L’écriture aussi. 

 

Dîner pour deux est le portrait à la fois léger et sévère que je me fais de nos nombreux rituels démonstratifs. Regardez comme je sais recevoir mes amis à dîner. Regardez comme je suis impeccablement attifée. Regardez comme je sais insister poliment sur le fait que c’est moi qui payerai l’addition. Tant de rituels que nous considérons comme désuets, mais auxquels nous souscrivons inconsciemment tous les jours. Johanne et André sont tricotés avec bienséance, humour et monstruosité. Rassurez-vous, je les ai vernis à maintes reprises avant de vous les servir. Mes plus sensationnelles révérences à toute l’équipe qui permet à mes mots de prendre vie devant vous ce soir. Ils sont investis, admirables et parfaits. Pour eux, je paraphrase Cambronne. Maintenant que les invités sont arrivés (c’est vous, ça), je n’ai qu’une chose à vous dire : j’espère que vous resterez pour le dessert. 

Caroline Bélisle est une comédienne, autrice dramatique et féministe ben ben fâchée. Diplômée du programme d’écriture dramatique de l’École nationale de théâtre du Canada en 2020, elle a également complété la formation en interprétation de l’Université de Moncton. Incisive et fataliste, elle se spécialise dans les comédies qui parlent de choses pas drôles et les drames faits avec rien. Elle signe toute la série de textes jeunesse de Nounours, le petit ours brun du Pays de la Sagouine. On a pu entendre plusieurs de ses oeuvres au Festival à Haute Voix, au Festival Frye, au Festival acadien de poésie de Caraquet, au Festival Acadie Rock et lors du Congrès mondial acadien. Si elle était un animal, elle serait un tamias striatus, communément appelé petit suisse, pour des raisons évidentes comme son intolérance aux bruits soudains, son pelage châtain et le grand défi que ça représente de la photographier en train de faire autre chose que manger.

Distribution

FlorenceBrunet©LudgerBeaulieu

Florence Brunet

Johanne

Comédienne et marionnettiste, Florence Brunet exerce son art au théâtre, au cinéma et à la télévision. Au théâtre, on a pu la voir entre autres chez Satellite Théâtre dans Overlap, et Les limites du bruit possible, ainsi qu’au théâtre l’Escaouette dans Tsunami et Winslow. Elle interprète également le rôle de Crache-à-Pic sur l’Île-aux-Puces ainsi que Nounours dans le volet jeunesse au Pays de la Sagouine.

 

À la télévision et au cinéma, on a pu la voir dans la télésérie Conséquences, dans le long-métrage Pour mieux t’aimer de Gilles Doiron et Denise Bouchard, ainsi que dans une dizaine de courts-métrages présentés dans le cadre du FICFA, du Mobile Film Festival de France ainsi qu’au Festival de Cannes.

DavidLosier

David Losier

André

Né dans le petit village de Beresford au nord du Nouveau-Brunswick, David Losier y a vécu toute sa jeunesse. Très jeune, il se sauve de l’argent, s’achète une caméra vidéo et trouve plaisir à reproduire des scènes de film. À l’école, il passe son temps à écrire des pièces de théâtre et scénarios de films. En 2007, ses parents lui donnent l’idée de s’inscrire au Département d’art dramatique de l’Université de Moncton. Cette idée se transforme vite en passion. Depuis sa sortie du département en 2011, il fait partie de l'équipe du Pays de la Sagouine comme comédien et musicien et a joué un peu partout en Atlantique ainsi qu'au Québec et en Ontario. Dîner pour deux est sa deuxième collaboration avec le Théâtre populaire d'Acadie, après sa performance remarquée dans Les Beignes (2017). Il concentre beaucoup de son temps à la réalisation de courts-métrages acadiens avec sa compagnie, Production dans l'DaLo. Bien qu’il se considère comme un rookie du monde des arts en Acadie, il est certainement un nom à retenir!

Régie et conception

Claudie Landry

Décor, costumes et accessoires

Claudie Landry est originaire de Shediac, au Nouveau-Brunswick. Elle a d’abord complété son baccalauréat en Arts visuels à l’Université de Moncton où elle s’est rendu compte que suggérer une narration était toujours au cœur de sa démarche en créant des personnages. Elle a donc conjugué son intérêt pour les arts plastiques avec celui du théâtre et s’est spécialisée en scénographie et costumes à l’École nationale de théâtre du Canada à Montréal. Diplômée en mai 2020, elle gravite depuis entre les contrats dans sa province natale, tant à Moncton qu’à Caraquet que dans la métropole montréalaise.

Dîner pour deux est un projet qui lui tient vraiment à cœur, puisqu’il s’agit de sa toute première conception d’aussi grande envergure depuis la fin de ses études, car elle signe à la fois la scénographie, les costumes et les accessoires.

Jean-François Mallet

Musique et environnement sonore

Originaire de Shippagan, Jean-François Mallet est compositeur de musique de films, de documentaires et de bandes musicales pour le théâtre et la danse. Il apparaît, entre autres, au générique des films Projet MR21 (2019), Dix monologues de la Sagouine (2017), Black & Blanc et Acadie Américaine (2015), On a bâti une cathédrale (2014) ainsi que de la série Courants (2013)Plus récemment, pour le théâtre, il a réalisé la musique de Huit femmes (2019), Tsunami (2019), Winslow (2019), Exercice de l’oubli (2019), Conte du Soleil (2018), Pourquoi l’Ouest ? (2018), et pour la danse, il a créé Respire (pour DansEncorps – 2018). Jean-François est également compositeur de musique de concerts, directeur musical et orchestrateur. Ses oeuvres comprennent La vallée des possibles : L’oeuvre de Camille Lefebvre (2019), Le porteur de rêves (2019) et Jean-le-Chasseur et ses chiens (2017). Jean-François Mallet est artiste en résidence au Théâtre populaire d’Acadie pour la saison 2019-2020.

Mathieu-Julien Duguay

Conception des éclairages

Formé directement sur les planches des théâtres du Nouveau-Brunswick, en tant qu’éclairagiste pour les tournées du Théâtre populaire d’Acadie depuis 2008 et les deux productions de Louis Mailloux (2010 et 2011, Compagnie Viola-Léger), Mathieu-Julien Duguay, originaire de Saint-Isidore, s’est rapidement découvert une affinité avec la lumière et l’art d’éclairer le jeu des comédiens.  Il se spécialise en suivant une formation privée auprès de Guy Simard, concepteur de renommée internationale, qui l’invite à faire un stage à ses côtés durant la production de L’Opéra de quat’sous (2012, mise en scène de Brigitte Haentjens). Depuis, il a de nombreuses conceptions à son actif au Théâtre populaire d’Acadie, dont Huit femmes (2019), Pourquoi l’Ouest ? (2018), Mélodie Millenium (2018) et Les Beignes (2017).

Eric Butler

Régie

Originaire de Paquetville, Eric Butler roule sa bosse dans le métier depuis plus de 25 ans. Comédien de formation, diplômé du Département d’art dramatique de l’Université de Moncton, on a pu le voir comme comédien dans plusieurs pièces du Théâtre populaire d’Acadie et du théâtre l’Escaouette.  Depuis près de 20 ans, il est régisseur en chef au Pays de la Sagouine, à Bouctouche.

Équipe de production

Marc Bédard | direction de production

Marie-Anne Thériault | couture

Jean-Diogène Cormier assisté de
Denis Cormier | menuiserie

Les commentaires sont désactivés.